Que visiter à Deshaies Guadeloupe ?

5/5 - (1 vote)

Après neuf mois de travail intense, de pression, de course et autres, il est plus qu’adéquat de se relaxer et de se détendre. Pour y arriver plus aisément, le mieux à faire est de choisir un milieu de vie, un cadre autre que celui de son habitat. Parmi les différentes destinations qui se prêtent à ce jeu, la commune de Deshaies de Guadeloupe occupe une place plus qu’intéressante.

Deshaies, la nouvelle destination des touristes

Située au nord-ouest de la Basse-Terre, la commune de Deshaies de l’archipel de la Guadeloupe s’étend sur 46,2 kilomètres carrés. Elle est peuplée par 3500 personnes environ, séparée de Pointe-à-Pitre par 41 kilomètres, et se distingue par un littoral assez vaste. Elle est située en plein milieu de la plus grande forêt des Petites Antilles. Sur ce petit bout de terre, paysage montagneux, rivières, vallées et plages cohabitent en parfaite harmonie. Ensemble, ils lui confèrent un aspect unique et authentique, mais la rendent quelque peu inaccessible.

Ce caractère qui autrefois constituait le défaut de Deshaies, aujourd’hui, fait d’elle une des destinations les plus appréciées par les vacanciers et les touristes. On y retrouve d’ailleurs toutes les infrastructures nécessaires à l’accueil de ces derniers : restaurants, hébergements, boutique de souvenirs, cases traditionnelles, etc. Cependant, si plusieurs voix s’accordent à dire que Deshaies est la destination parfaite pour passer des vacances, il n’en est pas de même pour les faits relatant l’origine de cette contrée.

Origines et histoire de Deshaies Guadeloupe

Tous s’accordent sur le fait que la commune de Deshaies de Guadeloupe encore appelé le bourg fut construite en 1730. Mais pour ce qui est de son origine, deux différentes versions sont servies à qui pose la question. La première version expliquant l’origine du nom de la cité, fait référence à un natif du 17e siècle prénommé « Des Hyes », qui donna son nom à la commune. La seconde version relatant l’origine du nom de cette commune stipule que celui-ci proviendrait de son caractère de « havre » dû à son isolement.

On raconte également que le célèbre Christophe Colomb s’y serait accosté pour se ravitailler en eau propre. En raison de sa baie qui est la mieux protégée des Caraïbes, Deshaies fut le refuge favori des marins et flibustiers. En 1635, elle attira de l’Olive et du Plessis. Ces derniers à la tête de plusieurs centaines de colons n’ont pas perdu du temps à coloniser la région. Pour cause, son abondance en bois et sa population très peu nombreuses. À l’époque, la culture sucrière était la principale source de revenus de la commune. Mais en 1696, elle fut abandonnée au profit de la culture vivrière et de l’élevage. Deshaies était alors connu sous le nom de Quartier du Gros morne : c’était en 1722.

Le 1er avril de cette année, le bourg Deshaies fut officiellement installé et une église y vit le jour en juin 1733. Contrairement aux autres villes colonisées, la première abolition de l’esclavage n’eut aucun effet sur le bourg de Deshaies. Au 19e siècle, elle fut le théâtre des affrontements sanglants entre français et anglais, et de diverses maladies. Il faudra attendre 1852 pour qu’une brigade de gendarmerie voie le jour. Pour autant, la commune n’a pas pu s’épanouir en raison de la population qui était pour la plupart ignorant. Ce n’est qu’en 1922 que son désenclavement débuta avec la construction des routes de communication entre les communes avoisinantes et d’une route nationale en 1957. Ceux-ci sont les grands facteurs responsables de l’ouverture de Deshaies au monde et du développement du tourisme dans la commune.

Les lieux à visiter à Deshaies

En tant que touriste ou vacancier, vous devez absolument visiter deux grands lieux : le Jardin botanique et les plages de Deshaies.

Logé au sommet d’un morne situé au sud de Deshaies, ce jardin botanique qui fait la fierté de la commune a une superficie de 7 hectares, et est classé comme « Jardin remarquable ». Il est compté parmi les principaux sites de Guadeloupe et abrite de jolis perroquets et des Flamands roses. Cet espace établi sur l’ancienne propriété de Coluche regorge de plusieurs centaines de variétés de plantes et d’arbres tropicaux, dont les roses porcelaines, les fromagers, les bambous, les bougainvilliers, les cactus, les palmiers, etc.

Quant aux plages de Deshaies, elles font partie des plus belles plages de Guadeloupe. De surcroit, elles font face à l’ouest. Les couchers de soleil y sont absolument magnifiques, et peuvent percevoir le fameux rayon vert qui apparaît à la disparition du soleil derrière l’horizon. Les plages de Deshaies à visiter à tout prix sont :

  • La plage de la perle connue pour le bois flotté ;
  • La Grande Anse partiellement prise entre la mangrove et la mer ;
  • Et l’Anse Rifflet.

Les activités à mener à Deshaies

Pour meubler son séjour dans le bourg, aborder le sentier du littoral en randonnées est de loin la meilleure idée. Ce sentier très jovial longe les plages de Deshaies. Il offre donc des points de vue exceptionnels sur la mer des Caraïbes.

C’est un des cadres idéals pour immortaliser son passage dans la commune. Par ailleurs, descendre le saut d’Acomat peut s’avérer être une activité des plus intéressantes. Ce dernier est l’une des plus belles cascades de la Guadeloupe. Il se trouve à 20 minutes au sud de Deshaies, à quelque mètre dans la commune de pointe Noire.

Les autres activités de la cité adaptées aux touristes et vacanciers sont la pêche au gros, la plongée sous-marine à Gros Morne, îlets Pigeon, îlet Caret et la dégustation de sorbet coco à l’entrée de Grande-Anse.

En résumé, la commune de Deshaies de Guadeloupe est une destination qui vaut le détour. Elle possède une flore plus qu’intéressante, des plages uniques, et une histoire des plus intrigantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.